Voici un résumé et les photos de Jo-Jo, qui a terminé deuxième à Strasbourg.

 

Le tournoi :

 

13h30. Je sors du resto, marche vers la rue du 22 novembre, jusqu’au 11 : l’Ultima. J’entre. C’est une mélange de Cyber et de magasin de jeux vidéo. Je vais à la première caisse. Ca n’avance pas, je vais voir à la deuxième. Ca avance encore moins… Finalement, c’est à mon tour. « Bonjour, c’est pour le tournoi Age of Empires 3 ». « Quoi ? ». Je répète plus fort. Je payes les 8 euros, le gars m’explique que je dois monter les escaliers. Je demande si je peux brancher mon clavier et ma souris, il dit que c’est bon, mais qu’il faut que je m’inscrive. Il me demande mon passport, prend mon nom... Et mon adresse ! Et merde ! Il va voir que j’habite en Suisse, et je ne vais pas pouvoir participer. Non, il ne dit rien, ouf ! Je monte les escaliers : à gauche, quelques personnes jouent dans la salle principale. A droite, une petite salle, avec un panneau en carton où on peut lire « réservé au tournoi Age of Empires 3 ». Dedans, une personne joue à WoW. « Bonjour ». Pas de réponse, le gars doit être trop concentré à tuer son « mob élite niveau 59 pendant qu’il se fait attaquer par un Mage Ally à coup de Pyroblast ». J’attends. Un gérant dans un t-shirt blanc, à peine plus vieux que moi, vient me voir. « Tu fais le tournoi ? ». « Oui ». Il repart, je continue mon attente. Puis, le premier joueur arrive. Il s’agit de Typhus. On discute un peu, du jeu, de Dawn of War, des WCG, on rigole, jusqu’à ce qu’un autre groupe arrive : « CPS_Master_Z », « Mortemis » et « Bertox ». Tout le monde se sert la main, les gérants arrivent, ça discute. Un gars de la salle sort la liste des inscrits. Il manque des joueurs, notamment Mythe, et Soji, qui a eu un accident de voiture et arrivera en retard. Il y a également deux Groll (NDLR : c’est mon nom de famille) dans la liste… Moi et ma mère ! Premier fou-rire. Puis, tout le monde rempli un petit papier avec le nom, l’adresse, E-Mail, numéro de téléphone, Pseudo, etc. « Typhus ». « C’est plus WG_Typhus ? ». « Sisi, pour faire plaisir au clan quoi. ». « I-A-M-J-O-J-O ». Je vois le gars écrire mon nick, puis demander « Yamgeogeo ? ». Je me réjouis déjà, Yamgeogeo, ça sonne bien dis-donc…

Le gérant nous informe que c’est en BO1, élimination directe. Aïe… Puis, Master_z tire un papier : Bertox ! La moule ! Il n’a jamais joué au jeu, c’est une qualification gratuite pour les demi-finales. « Je joue quoi au faite comme civ ? J’y connais rien… ». « Portuguais, c’est génial ! ». Je ne vois pas comment le reste du tirage au sort est fait, je m’installe à mon PC, branche mon propre clavier. Ca va, le PC le reconnaît. Par contre, il est en Azerty, d’habitude, j’écris en Qwertz. Tant pis, on va faire avec, ça ne dérange pas pour jouer. Je commence à créer mes decks, que je ne connais pas par-cœur (improvisation totale !), je règle mes options... Je suis en train de vérifier que tout est reglé correctement en jouant une game contre le PC (pendant laquelle je foire complètement mon BO, à ce moment-là, je suis vachement confiant pour la suite du tournoi…), quand à ma gauche, des chausses rouges traversent le couloir. C’est Soji. « Salut, Soji ». «Salut, jsuis YoYo ». Je continue mes réglages, veux commencer les hotkeys. J’ouvre les options… C’est du 1.01 ! Et merde ! Je ne suis pas le seul à râler. Apparemment, c’est trop long de télécharger, 8 fois 15minutes, j’ai pas compris pourquoi… Master propose de modifier le fichier dans le poste de travail. Les gérants nous donne accès au bureau, Master ouvre les fichiers qu’il faut… Pas de fichiers. Re merde… Les gérants ont pas spécialement envie qu’on installe le patch, car ils devront par la suite désinstaller le jeu, re installer, Crack, 1.01, je sais pas quoi. M’en fou, je veux jouer avec mes hotkeys moi !

On fait un vote. « Qui veut télécharger le patch ? ». Je lève la main. Je regarde autour de moi, que Typhus a fait de même. Apparemment, les autres peuvent s’en passer. « Ok, on télécharge ». Ouf, j’ai eu peur. Le gars de la salle a pas l’air très enchanté de devoir les télécharger, mais c’est la vie. « Bon, vous faites tous ce que je vous dis ». Soji arrête sa création de decks. Il me dit avoir découvrir une carte super intéressante. Je demande laquelle c’est. « Hehe, secret ! ». On bricole un peu dans le poste de travail, j’ai pas bien compris pourquoi mais bon… Enfin, on peut lancer l’installation. On parle pas mal, ça chambre « Ah les Ottomans noob ! Hein Master ! ». Tout le monde lance les parties par IP. Bertox regarde encore un coup son deck, mon deck mass Hussard avec Français en faite. Il n’a pas encore bien compris ce que c’est, et vu que je suis assis à sa gauche, il a fait le même que le mien. Le tournoi va commencer. Je regarde le tableau, mon adversaire est Mortemis. C’est le seul joueur de la salle que je ne connais pas du tout, mais je suis bien content d’éviter Typhus, Soji ou Master_Z au premier tour. Master_Z prévoit une finale lui contre Soji, avec Typhus et moi en demi-finale. De mon côté, je vois plutôt Typhus en finale, sois contre Soji, sois contre Master. Je m’attends à me faire éliminer en ¼. Je vais voir les stats de Mortemis: 220 games, 63% de victoire. 150 pour moi, et un ratio moisi de 57%. Ca va pas être du gâteau… Je host la game. Marche pas, « CRC incompatible ». On essaye sur ESO, marche pas non plus. Pendant qu’il change de PC, je parle à BeN_ sur ESO. Je ne suis pas très habitué à Azerty, mes messages sont incompréhensibles. J’arrive quand-même à lui faire comprendre, en regardant les touches sur le clavier de Bertox (j’étais sur mon clavier suisse), que je suis à Strasbourg pour la Lan qualificative.

Après avoir essayer presque chaque PC de la salle, Mortemis s’installe à celui de Master_Z, qui a déjà éliminé Bertox dans une game magnifique, malgré les conseils de Soji et les miens. Une game plié en 8minutes, avec un Hussard sorti pour Bertox. Si ça c’est pas du spotlight… Retour à ma partie contre Mortemis. Je règle les options de la game, m’apprête à lancer la game… Non, j’ai pris ma métropole Espagnole niveau 3. Je change et prends celle niveau 45 avec les Français. On lance la partie… Saguenay. Beurk. Pendant le BO, je compense mon skill de péon Orc avec ma grande vitesse. Je spam à fond. Ca sert à rien, mais c’est joli à voir. Soji est jalou, et il le fait savoir : « Il va vite… Bon il bourrine un peu quand-même » (t’y connais rien Soji, c’est pas du bourrinage du tout ! Enfin si, un peu…). Je réfléchi à ma stratégie. Après un moment d’hésitation, je décide jouer les indiens. Je ne vois pas trop quoi faire d’autres contre un Ottoman. Je spam tellement que je ne remarque pas que je prends deux comptoirs Nootka. Au moment ou je décide de sortir mes premiers Cree, je vois que j’ai foutu 125 bois en l’air. La partie s’annonce bien… Je vois vite le comptoir Cree de Mortemis, et à l’âge 2, il arrive avec ses premiers indigènes. Grâce à mon skill surdéveloppé, ma micro de Pro Gamer, et aussi un peu grâce à mes péons et mes arbalétiers (que un peu…), j’arrive à le contrer. Au même moment, j’attaque son spot d’or avec mes Nootka. Il commence tout de suite la défensive. Je continue mes Nootka. Mais ils ne sont pas très brillants face aux Cree, et je switch donc sur Hussard. Je prends de plus en plus l’avantage, détruis son armée, doucement aussi son éco. La game est pratiquement pliée, mais je veux pas prendre de risques, et j’attends l’arrivée à l’âge 3, acceuilli par un « Ah enfin, je croyais qu’ils resteraient toute la game âge 2 ! » de Soji pour l’achever aux Fauconneaus (Soji et Typhus m’ont appris qu’on dit comme ça, j’ai toujours dit Falconnette moi…). « gg », « gg ». « Je suis en demi-finale ! » (un putain d’exploit…).

On se lève, je lui sers la main. Apparemment, il n’est pas content de sa souris, pas assez sensible. Je lui avoue ne pas être très satisfait non plus de ma game, notamment le coup des deux comptoirs, mais aussi le fait de n’avoir pas pomper de péons entre la 5 et la 10ème minute, pour privilégier les Nootka. Comme lui, je n’aime pas trop la map, surtout les indiens présents. En ce qui concerne les autres matchs de ¼ de finale, Typhus s’impose sans problèmes sur le fils du gérant de la salle, Master_Z élimine Bertox, et Soji passe directement en ½. On continue à parler un petit peu, puis c’est reparti ! Au programme, CPC_Master_Z vs Iamjojo, et Typhus contre Soji. Je demande à Master s’il veut jouer sur ESO ou en IP, il préfère en IP. Je ne vais plus jouer avec mes vrai decks ESO comme contre Mortemis, mais les decks improvisés en 5minutes. Tant-pis, ils ont pas l’air si nul. La game commence, Master_Z joue Ottoman. Encore un… Cette fois-ci, la map est grand lac, que je connais à peine. Je ne sais même pas s’il y a des indiens… Je scout un comptoir Lakota, et décide pour la deuxième fois de partir sur un rush indien. Master_Z voit le comptoir, et envoie des grenadiers pour le détruire. No prob, ça me va, je bourrine les grenadiers avec mes Lakota qui font un massacre. Le chemin est libre, il n’a plus de défense. Je fonce sur son éco, spécialement son or. Il recommence à pomper, cette fois-ci des janissaires, et j’invoque donc mes 8 arbalétiers. Les janissaires se font décimés aussi rapidement que leurs amis les grenadiers. Je fonce une nouvelle fois sur son or. Master ne peut plus rien faire, son éco est bloqué, il n’a pas de ressources. « gg », « gg ». Cette fois-ci, je m’y attendais carrément pas. « Je suis en finale !!! ». J’étais déjà surpris de battre Mortemis, mais alors Master_Z… Le bougre compte plus de 400 games, et je le voyais déjà en finale. On se sert la main, il est bien manner. « J’ai mal joué. Gg, rien à dire ». Je regarde un peu la demi-finale entre Typhus et Soji, éspérant découvrir 2-3 trucs intéréssants sur le style de jeu de mon futur adversaire, qui sera, d’après les dire de Soji, sûrement Typhus. En effet, Soji est en bien mauvaise posture. Il a tenté un FF Merco Allemand sur grande plaine. Typhus ne s’est pas gêné, et rush aux lakotas et aux commanches. Soji sort son fort pour repousser le rush. Il le pose devant sa base. Malheureusement, il doit reculer ses quelques unités, Typhus découvre le fort en début de construction, et le détruit. « Et merde… Typhus salopard ! ». Typhus continue sa pression, et finalement, il finit par s’imposer. La finale m’opposera donc à Typhus. Le gérant de la salle propose un café à tout le monde. Une fois celui-ci terminé, Typhus et moi commençons notre finale. Il ne reste plus que Bertox et Soji en spectateurs, plus un joueur que je ne connais pas, et le fils du gérant de la salle. Mortemis est parti depuis un petit moment, et Master aussi apparemment.

Le gérant nous informe que la finale sera en BO3. Je demande à Typhus s’il veut jouer les 2/3 manches en cartes standards, ou seulement la première en carte standard, puis le perdant choisit la deuxième map, et le perdant de la deuxième map choisit la troisième. On se décide pour le deuxième système. La finale commence, Français contre Espagnol. La première map est Rocheuse. Pas vraiment ma map préféré non plus. Soji gueule « GO FF, GO FF ! ». J’hésite. Je n’ai encore jamais tenté de FF, et je me vois mal l’essayer un jour de finale de tournoi. D’un autre côté, c’est vraiment puissant, et puis sur Rocheuse… Finalement, je décide de jouer encore un rush indien, ça a bien marché contre Mortemis et Master_Z, pourquoi pas contre Typhus. Bertox continue à me poser ses questions sur le jeu. Je réponds au début, puis quand ça devient sérieux, je sors un « Bon chut maintenant ! Laisse le Pgm se concentrer ! ». Je prends les commanches, et commence à lui casser son économie, en lui bloquant sa chasse son or. Typhus, lui, est bien parti sur un FF, et a du mal. Il pose des tours pour protéger ses péons. Je continue à mettre la pression comme je peux, je sors des piquiers pour contrer les tours. Finalement, il arrive à l’âge 3, sort des piquiers, et des mercos. Il est dans ma base, moi dans la sienne. La différence, c’est que j’ai des arbalétiers, lui, des unités fortes contre les bâtiments. Je ne peux plus venir me défendre, le temps que les arbalétiers arrivent, il sera déjà trop tard. Tant pis… Je lui bloque son éco comme je peux, lui pareil, sauf qu’en plus, il me détruit mon TC. La partie, qui semblait vraiment bien partie, se retourne, et j’abandonne. « gg ». Je peux donc choisir la map de la deuxième manche. J’hésite. J’aimerais bien jouer Sonora, mais Soji et Typhus n’ont pas l’air très enchantés. Ils la trouvent trop aléatoires, celui qui prend les mayas l’emporte. Typhus rajoute qu’un Espagnol est avantagé pour rush sur cette map. Je ne vois pas pourquoi. Ils proposent Yucatan. Je ne sais plus laquelle c’est. J’hésite. Sonora ou pas Sonora ? Sonora ! Hop, c’est parti ! Encore une fois, Français contre Espagnol. Je pars bien évidemment sur mon deck « big indian » (hello Edko si tu passes par là^^), envoie mon héros sur le trading post Maya. Je vois son héros, on commence à se taper dessus. Je clique sur sa vie, il est à 50%, le mien à 100%. Je m’approche des 800 de nourritures demandés pour passer l’âge. 750, 760, 770… 780, 790… 800 ! Je clique. Je retourne voir ce que fait mon héros. Apparemment, j’avais mal vu : mon héros est en train de crever, le sien se sent encore très bien, et est accompagné par trois chiens. Je prends mes jambes à mon cou. Et merde ! J’aurais mieux fait d’écouter l’avis de Soji et Typhus avant la game. Maintenant, je comprends l’avantage des Espagnols… Les chiens de guerres, je n’y avais pas pensé ! Va falloir improviser, et vite. Ses chiens arrêtent de me courser, je vais voir chez les Aztèques. Juste avant de le terminer, il revient, et explose mon héros… La partie tourne de plus en plus en sa faveur. Je reorganise mon économie pour sortir des unités classiques, j’ai 3 péons en moins vu que j’ai pris la carte des comptoirs moins chers. Soji rigole, il a raison… « Si c’est pour nous sortir ça, j’aurais pu aller en finale aussi ! ». « Oh ça va hein, je fais ce que je peux ». Je vais scout avec mon indien. Il a pris les mayas. Je m’attends à une attaque massive sur mon forum, et sort donc des arbalétiers en masse. Mais il ne se passe rien. Je vais voir ce qu’il se passe chez lui, je tue quelques péons. Mais là, il passe âge 3, me saute dessus avec toute son armée. J’essaye de reculer, impossible. Je me fais exploser. Pour la deuxième fois de la journée, je dis « gg ». C’est fini…

Je vais voir Typhus, comme avec les autres, on se sert la main, on parle de la game. On lui souhaite tous GL pour Paris. « On pourrait lui casser une jambe, comme ça il pourra pas aller à Paris ! ». « Hum, avec une jambe cassée, je peux toujours jouer… ». « Bon ben les doigts ». Typhus répond en rigolant : « Content de voir que vous me soutenez ! ». L’ambiance est toujours géniale. Mais le tournoi est fini. Je suis plutôt content de mon parcours. Je ne m’attendais pas à finir en finale en jouant 6 games en deux semaines… Soji me propose un duel. « Toi, je t’aurais ! ». Sachant très bien que j’ai aucune chance, je sors en rigolant « Non, mais pas la peine, je suis deuxième, toi troisième, t’as aucune chance ! ». Soji accepte ma dominance (ben tiens… xD), et propose une 2v2. Vu qu’on est six, le fils du gérant de la salle et le spectateur qui n’a pas participé, mais qui joue aussi, je propose une 3v3. Mais les gérants arrivent, et apparemment, il faut éteindre, à 18h, la salle sera envahit. Tant pis, pour une prochaine fois… Soji appelle Juzâm pour prendre des nouvelles des autres Lan. J’ai toujours mon jeton distribué par le gérant en début de journée, qui permet de prendre une boisson ou des bonbons. Je vais à la machine, 23 pour les Haribo. Zut, faut rajouter 1 euro, mais je n’ai que des billets de 20 (moi et les euros, une grande histoire d’amour…). Bertox paye (j’ai oublié de le rembourser, Grrr, s’cuse…), je prends mes haribos, et on descend dans le magasin. Soji appelle Amasis pour savoir où ça en est à Bordeaux. D’après Amasis, un certain Draztik explose tout le monde, Sundin, Ruday, Kyoraku ! Soji donne les résultats Strasbourgeois, « Typhus 1er, Jojo 2ème ». « Ah, Jojo, il est mauvais »  (Merci Amasis ! :p). Puis on sort de la salle, pour aller se ballader dans Strasbourg…

 

After-Lan :

 

A suivre. Preview : Jojo et le vin chaud, Bertox et le saumon, Soji se marie, etc…

Bertox qui joue
Bertox à gauche, Soji à droite
Ma chambre (osef ?)
Ma plus jolie grimace
Le sapin de noël du marché de Strasbourg
CPC_Master_Z
Mortemis
La « place du Sojiro », cette fois-ci pas cachée par la fenêtre…
La « place du Sojiro » (C’est là que Soji et moi nous sommes quittés, les larmes aux yeux !), on y voit rien, c’est cachée par la fenêtre.
Notre table, Typhus de dos, Soji caché derrière, Bertox à droite
Même photo, avec un Soji visible
Soji au téléphone
Appelez la police, Soji se fait bouffer par King-Kong !
WG_Typhus
Au resto, Typhus à gauche, Soji à droite
Bertox à ma gauche